Rétrospective des films de la « nouvelle vague » [ru]

Rétrospective des films de la « nouvelle vague »
JPEG
A l’occasion de la sortie de la traduction en russe du livre « La nouvelle vague : portrait d’une jeunesse » d’Antoine de Baecque, le projet CINEMASCOPE présente, avec le soutien de l’Ambassade de France en Biélorussie, une rétrospective des films de la Nouvelle Vague.

Cette rétrospective se tiendra au cinéma « Raketa » de Minsk (3 pereoulok Rabochi, tél : +375 17 298 25 00) du 18 au 27 mars 2016 dans le cadre des Journées de la Francophonie en Biélorussie.

Le livre d’Antoine de Baecque, critique de cinéma très connu, est consacré à la Nouvelle Vague, un mouvement de cinéma grâce auquel le monde entier a découvert de nombreuses vedettes de cinéma et qui a révolutionné l’art cinématographique. Bardot, Godard, Chabrol, Belmondo, Audran, Demy, Varda, Coutard et beaucoup d’autres grands artistes sont devenus célèbres à l’époque des transformations critiques de la société français des années 1950-1960.

La présentation de la traduction en russe de ce livre publiée par la Maison d’éditions moscovite « Rosebud Publishing » aura lieu dans le cadre du projet CiNEMASCOPE. Viktor Zatsepine, rédacteur en chef de la maison d’éditions « Rosebud Publishing » présentera l’ouvrage au public biélorusse.

Au programme :

18 mars à 19h00
Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle, 1951, 88 min

Avec Jeanne Moreau, Maurice Ronet, Georges Poujouly, Yori bertin, Jean Wall, Elga Andersen
Julien Tavernier, ancien militaire, accomplit un crime parfait : il assassine son patron avec l’aide de la femme de ce dernier dont il est l’amant. Voulant effacer un indice compromettant qu’il a oublié sur les lieux du crime, il se retrouve bloqué dans l’ascenseur qui l’y ramène. Sa maîtresse et complice l’attend en vain au café, puis passe la nuit à chercher sa trace.

19 mars à 18h00
Présentation de la traduction en russe du livre « La nouvelle vague : portrait d’une jeunesse » d’Antoine de Baecque (Rosebud Publishing, 2016).

Une femme est une femme de Jean-Luc Godard, 1961, 85 min
Avec Jean-Claude Brialy, Anna Karina, Jean-Paul Belmondo, henri Attal, Karyn Balm
"Angela, tu es infâme. - Non, répond-elle, je suis une femme." Impertinence qui résume ce film. L’histoire : celle d’Angela qui veut un enfant. Mais Émile n’en veut pas. Alfred, qui est amoureux d’Angela, ne dirait pas non. Angela qui aime Émile refuse Alfred mais fait croire à Émile qu’Alfred lui fait perdre la tête...

20 mars à 21h20
Hiroshima, mon amour d’Alain Resnais, 1959, 90 min

Avec Emmanuelle Riva, Eiji Okada, Stella Dassas, Pierre barbaud, Bernard Fresson
Une actrice se rend à Hiroshima pour tourner un film sur la paix. Elle y rencontre un Japonais qui devient son amant, mais aussi son confident. Il lui parle de sa vie et lui répète "Tu n’as rien vu à Hiroshima". Elle lui parle de son adolescence à Nevers pendant la seconde guerre mondiale, de son amour pour un soldat allemand et de l’humiliation qu’elle a subie à la Libération.

25 mars à 21h00
Jules et Jim de François Truffaut, 1961, 105 min, noir et blanc

Avec Oscar Werner, Henri Serre, Jeanne Moreau
Paris dans les années 1900. Jules, qui est allemand, se lie d’amitié avec Jim, qui est français. Entre eux, c’est comme un
coup de foudre. La photo d’une statue de femme au sourire mystérieux les éblouit. Ils décident de se rendre en Grèce, pour retrouver cette statue. De retour à Paris, Jules et Jim font connaissance avec Catherine, qui a le même sourire que la mystérieuse statue. Catherine aime Jules qu’elle épouse, avec la bénédiction de Jim. La guerre de 1914 éclate, et sépare les deux amis. Catherine et Jules ont une petite fille, Sabine. Jim leur rend visite, dans leur chalet des Vosges. Catherine se met à aimer Jim…

26 mars à 19h00
Le beau Serge de Claude Chabrol, 1958, 98 min

Avec Gérard Blain, Jean-Claude Brialy, Michèle Méritz, Bernadette Lafont, Claude Cerval
Francois retourne dans son village après des années d’absence. Il y retrouve son ami Serge qui, de son mariage avec Yvonne, a eu un enfant trisomique et a sombré dans l’alcool.

27 mars à 21h00
Ma nuit chez Maud d’Eric Rohmer, 1969, 110 min

Avec Jean-Louis Trintignant, Françoise Fabian, Marie-Christine Barrault, Antoine Vitez
Après plusieurs années passées à l’étranger, Jean-Louis, un ingénieur installé depuis à Clermont-Ferrand, aspire au calme et à l’étude. A l’église où il se rend chaque dimanche, il remarque une jeune femme blonde qui lui plaît et décide qu’elle sera sa femme. Dans un restaurant de la ville, Jean-Louis retrouve par hasard Vidal, un vieil ami de lycée, devenu professeur de philosophie à la faculté de Clermont-Ferrand. Le soir de Noël, celui-ci le convie chez Maud. Médecin et divorcée, la brune Maud, belle, fascinante et libre, ne semble pas insensible au charme de Jean-Louis.

Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en russe.

Plus d’information : http://kinominska.by/movie/cinemascope

Les journées de la Francophonie sont organisées par l’Ambassade de France en Biélorussie avec le soutien des sociétés Dilis, Saint-Gobain et Schneider Electric.

Pour tout renseignement complémentaire, adressez-vous au
Service de Coopération et d’Action culturelle de l’Ambassade de France en Biélorussie
(Mlle Ina MATSYIENKA, tél. : (+375 17) 229.18.10.)
ou consultez le site Internet de l’Ambassade de France : www.ambafrance-by.org

Dernière modification : 29/03/2016

Haut de page