5e Congrès mondial contre la peine de mort

Une 5e édition tournée vers le monde arabe et africain

JPEG

Pour sa 5e édition, le Congrès mondial s’inscrira toujours plus fortement dans une stratégie politique internationale en faisant travailler de concert États, organisations internationales et société civile. Un groupe de soutien à la mobilisation politique ou "Core group", composé de membres des gouvernements de tous les continents et de la Commission internationale contre la peine de mort, garantira à l’événement une représentation politique de haut niveau.

Le 5e Congrès mondial contre la peine de mort sera aussi fortement tourné vers le monde arabe et africain. Cet objectif s’inscrit dans les perspectives de changements nées du "printemps arabe" et dans la situation géopolitique de l’Espagne, au cœur de la zone euroméditerranéenne.

Un premier Congrès régional sur la peine de mort, à Rabat, au Maroc, en octobre 2012, a mobilisé l’ensemble des acteurs politiques, de la société civile (notamment les différentes Coalitions nationales existantes ou naissantes) et médiatiques de la région.

Durant trois jours, le Congrès mondial réunit société civile internationale, politiques, juristes, pour élaborer les stratégies abolitionnistes des années à venir à l’échelle nationale, régionale et internationale et dire et redire à la planète la nécessité de l’abolition universelle pour un monde de progrès et de justice.

1 150 personnes en provenance de plus de 90 pays des cinq continents sont attendues à Madrid pour le 5e Congrès mondial contre la peine de mort. Parmi elles, de nombreuses personnalités politiques et culturelles, véritables porte-paroles de l’abolition auprès des journalistes du monde entier.

Retrouvez sur le site dédié au congrès des informations pratiques ainsi que le programme des débats.

Suivez également l’actualité du 5e Congrès mondial contre la peine de mort sur la page Facebook et sur le compte Twitter.

Finale du concours national "Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort" - Quai d’Orsay (31 mai 2013)

Dernière modification : 13/06/2013

Haut de page