La soprano française Ingrid Perruche à Minsk (19 décembre 2016) [ru]

Pour clôturer sa programmation artistique 2016, le Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France en Biélorussie invite la soprano française Ingrid Perruche à donner un concert exclusif avec l’orchestre national académique symphonique de Biélorussie dirigé par Igor Boukhvalov. Le concert aura lieu le 19 décembre 2016 à 19h00 au Musée des Beaux-Arts de Minsk (20, rue Lénine).

Ce concert, est organisé dans le cadre du programme « Palette de la musique classique préférée » par l’agence de concert « Equilibrium Arts » en collaboration avec l’Ambassade de France en Biélorussie.

JPEG

Après une licence de lettres modernes, Ingrid Perruche intègre la classe de Glenn Chambers au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon.
Dès cette époque, elle aborde ses premiers rôles à l’opéra : Lucy (Le téléphone), La Donna Mobile de Claude Prey, Larissa (Le premier cercle de Gilbert Amy) à l’Opéra de Lyon sous la direction de Michel Plasson et dans une mise en scène de Lukas Hemleb, Hermione (Cadmus et Hermione de Lully) au Festival d’Ambronay, sous la direction de Christophe Rousset.

Son premier prix obtenu, elle se perfectionne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Elle rencontre alors Jean-Claude Malgoire qui lui confie immédiatement les rôles de Poppea (Agrippina de Händel) et Almirena (Rinaldo), puis Susanna et la Comtesse (Les Noces de Figaro) et Zerlina (Don Giovanni) qu’elle interprète, entre autres, au Théâtre de Tourcoing et au Théâtre des Champs-Élysées.

Ingrid Perruche se produit très vite sur les plupart des grandes scènes françaises, telles que le Théâtre des Champs-Élysées, Salle Pleyel, Cité de la musique ou Théâtre du Châtelet à Paris, les Opéras de Marseille, Rennes, Rouen, Saint-Étienne, Lille, Bordeaux, Nancy, Montpellier, Tours, Caen, Dijon, sans oublier l’Opéra royal de Versailles. À l’étranger, elle chante au Theater an der Wien, au Sadler’s Wells Theatre de Londres, au Grand-Théâtre de Genève, à l’Opéra de Lausanne etc... Elle apparaît régulièrement aux Festivals de Beaune ou d’Ambronay.

Son vaste répertoire va des grands ouvrages de l’époque baroque aux chefs-d’œuvre plus récents : Monteverdi (La Fortuna dans L’Incoronazione di Poppea), Händel (Poppea dans Agrippina, Almirena dans Rinaldo et Cleopatra dans Giulio Cesare), Gluck (Euridice dans Orfeo ed Euridice), Mozart (Servilia dans La Clemenza di Tito, Pamina dans Die Zauberflöte) etc...

Elle éprouve bien sûr une affinité particulière pour la musique française : Lully (Mélisse dans Atys, Stenobée dans Bellerophon, Clymène dans Phaeton, Arcabonne dans Amadis), Desmarets (Bellone dans Vénus et Adonis), Rameau (Iphise dans Dardanus, Mirrine et Memphis dans Les Fêtes de l’Amour et de l’Hymen), Destouches (La Reine dans Callirohé), Messager (rôle-titre ou Agathe dans Véronique), Poulenc (La Voix Humaine), Christiné (Denise dans Dédé). Elle est une merveilleuse Mélisande, rôle qu’elle a chanté aussi bien dans la version piano (aux côtés de Alexandre Tharaud, François Leroux et Philippe Cassard) qu’avec orchestre (sous la direction de Juraj Valcuha dans la mise en scène d’Alain Garichot ou dans celle d’Alessandro Talevi au Sadler’s Wells Theater de Londres).

Lors de ces productions, elle collabore avec des chefs aussi illustres que Jean-Yves Ossonce, William Christie, Christophe Rousset, Emmanuelle Haïm, Hervé Niquet, Rinaldo Alessandrini, Jean-Christophe Spinosi, Giuseppe Grazioli, Nicolas Chalvin ou François-Xavier Roth, et des metteurs en scène tels que Fanny Ardant, Vincent Vittoz, Alain Garichot, Robert Fortune, Yannis Kokkos, Jean Liermier, Pierre Constant, Robert Carsen.

En concert, on peut l’entendre régulièrement sous la direction de chefs tels que Jean-Claude Malgoire, Emmanuel Krivine, Laurent Petitgirard, Pierre Cao, Yan-Pascal Tortelier, Philippe Bernold, Alain Altinoglu ou le regretté Kurt Masur, avec l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Sinfonia Varsovia....

La musique de chambre et plus particulièrement la mélodie française et le lied occupent une place importante dans sa vie. Elle participe à de nombreux festivals en France ou à l’étranger (Japon, Turquie, Espagne...) où elle retrouve ses partenaires : Olivier Baumont, Philippe Bernold, Alexandre Tharaud, Claire Désert, Emmanuel Strösser, David Selig, Julie Perruche...

Ingrid Perruche a remporté plusieurs prix dont le prix Albert Roussel au Concours international de Marmande et a été nommée « Révélation artiste lyrique de l’année » aux Victoire de la Musique 2005.

Igor Boukhvalov est né à Minsk. Il est lauréat de plusieurs concours internationaux de musique. Il a étudié la direction de l’orchestre à l’Académie russe de musique Gnessine à Moscou chez le professeur Maria Bondar et il a obtenu le master de Direction d’orchestre symphonique et d’opéra à l’Académie de musique de Minsk. Aujourd’hui Igor Boukhvalov continue sa carrière musicale à New-York où il a soutenu sa thèse de direction de l’orchestre symphonique chez le professeur Vincent La Selva à la prestigieuse école Juilliard. Igor Boukhvalov a travaillé avec de grands maîtres comme Alexandre Anissimov, Kenneth Kiesler, Colin Metters, John Farrer, Piero Bellugi. Il s’est produit avec de nombreux orchestres de renom comme l’orchestre national de Vilnius, l’orchestre de l’université de l’Ohio à Athènes, l’orchestre de chambre de Philharmonie de Berlin, l’orchestre national académique symphonique de Biélorussie, l’orchestre de chambre "New York Chamber Virtuosi", l’orchestre d’opéra hongrois à Cluj-Napoka (Roumanie). Collaborateur de l’"American Opera Theater", Igor Boukhvalov est connu pour sa virtuosité et son grand talent de musicien.

Au programme :
Jean-Baptiste Lully (1632-1687)
-  suite de l’opéra « Roland »
Christoph Willibald Gluck (1714-1787)
-  ouverture et air d’Iphigenie :"L’ai-je bien entendu ?"de l’opéra « Iphigenie en Aulide »
-  ballets et air d’Iphigenie : « O malheureuse Iphigenie » de l’opéra "Iphigenie en Tauride"
-  ballet des Ombres heureuses de l’opéra « Orfeo ed Euridice »
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
-  ouverture, air de Despina :"Una donna a quindici anni" et air de Despina "In uomini, in soldati"de l’opéra « Così fan tutte" »
Jean-Philippe Rameau (1683-1764)
- suite de l’opéra « Dardanus »

33 (0) 1 71 18 16 73 - frederic@zamoraprod.com
Pour la réservation et l’achat des billets pour le concert, contactez le Musée des Beaux-Arts de Minsk (20, rue Lénine).

Le concert est organisé par l’Ambassade de France en Biélorussie avec le soutien de l’agence de concert Equilibrium Arts.

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez vous adresser au
Service de Coopération et d’Action culturelle de l’Ambassade de France en Biélorussie
(Mlle Ina MATSYIENKA, tél. : (+375 17) 229.18.10.) ou consultez le site Internet de l’Ambassade de France : www.ambafrance-by.org

Dernière modification : 05/12/2016

Haut de page