LA FRANCE À « LISTAPAD » [ru]

Traditionnellement, la France prend une part très active dans le Festival international du cinéma de Minsk « Listapad », principal rendez-vous cinématographique de Biélorussie.

JPEG

Cette année, la 21ième édition du festival sera marquée par une importante présence française. Ainsi Jil Aigrot, chanteuse cannoise devenue célèbre grâce au film d’Olivier Dahan “La Môme”, sorti en 2007, où elle a interprété la voix chantée d’Edith Piaf, participera à la cérémonie d’ouverture du festival le 7 novembre 2014 et, dans le cadre de la Soirée spéciale “Listapad Cabaret Party”, se produira devant le public minskois, en duo avec le pianiste parisien Alceo Passeo. Le film du réalisateur français Benoît Jacquot « 3 cœurs » sera le film de la clôture solennelle du festival.

Deux mini-rétrospectives seront présentées dans la salle de cinéma « Pobeda », 20 rue Internationalnaya :

« Sandrine Bonnaire »

10 novembre à 19h30 La Cérémonie de Claude Chabrol, 1995, 1h51

11 novembre à 19h30 Joueuse de Caroline Bottaro, 2009, 1h37

11 novembre à 21h30 Elle s’appelle Sabine, de Sandrine Bonnaire, 2007, 1h25

12 novembre à 21h30 A nos amours de Maurice Pialat, 1983, 1h41

et « Regards de cinéma »

13 novembre à 19h00 Bardot la Méprise de David Teboul, 2013, 1h54 min

13 novembre à 21h30 Les Plages d’Agnès d’Agnès Varda, 2008, 1h50

14 novembre à 19h00 L’Enfer d’Henri Georges Clouzot de Serge Bromberg, 2009, 1h34

14 novembre à 21h30 Le Fantôme d’Henri Langlois de Jacques Richard, 2005, 3h32

Deux rencontres avec deux réalisateurs français seront organisées dans le cadre du festival :

Le 10 novembre à 18h00 au Musée du cinéma biélorusse, 4 rue Sverdlova, sera organisée une rencontre avec le réalisateur français David Teboul, suivie de la projection du film Bardot la Méprise

Le film :

« Bardot la Méprise » (1h54, 2013), documentaire

Ce film est un voyage introspectif dans la vie de Brigitte Bardot, un dialogue imaginaire entre un réalisateur narrateur et les propos de Brigitte Bardot extraits des Mémoires qu’elle a publiées.

Une exploration à travers les archives inédites de son enfance, les films dans lesquels elle a joués, les photographies qui ont façonné son image dans la mémoire collective.

Pour la première fois, c’est une face plus sombre de BB qui est évoquée à travers ses propres écrits et le cinéma qui la vampirisait. Que pouvait donc cacher cette créature de rêve, cette blondeur, ce soleil, ce naturel ? Le film se construit comme une interprétation du « mythe Bardot ». Il interprète les extraits des films de fiction de BB comme des documentaires sur sa vie. Il retrace son destin à partir de cette enfance qui fournit une clé essentielle pour la comprendre. A travers les thèmes du Regard, du Bonheur et de L’Absolu, de la Vérité et de la Liberté se déploient les grandes étapes de sa vie et de son destin.

Le réalisateur :

David Teboul a étudié l’Histoire et le droit. Jusqu’à 1997 il était journaliste avant de devenir cinéaste.
En 2000 David Teboul a travaillé pendant 3 mois au sein de la maison de couture Yves Saint-Laurent, expérience qui lui inspirera deux films : le premier « Yves Saint-Laurent 5 avenue Marceau 75116 » consacré à la création de la collection ainsi qu’à la vie quotidienne de l’artiste, le deuxième, « Yves Saint-Laurent le temps retrouvé » raconte les années de la vie du jeune créateur.
En 2005 David Teboul a créé le film « Bania », étude de la société russe à travers ce rituel très social mais aussi personnel qu’est le « bania », sauna des pays slaves.

Le 12 novembre à 14h00 à la Médiathèque française, 4 rue Guikalo sera organisée une rencontre avec le réalisateur français Pierre Léon, suivie de la projection du film L’Idiot

Le film :

« L’Idiot » (61 min, 2008) de Pierre Léon, d’après le roman de Fedor Dostoievski avec Jeanne Balibar, Laurent Lacotte, Vladimir Léon, Serge Bozon et Sylvie Testud. Sorti en salles le 15 avril 2009. Participation aux festivals : Locarno 2008, Pau 2008, Moscou Tomorrow 2008, Viennale 2008, Estoril 2008.

Nastassia Philippovna, une femme et quatre hommes. L’un est son protecteur qui veut se débarrasser d’elle pour faire un mariage de raison ; l’autre est celui à qui on l’a promise contre une dot avantageuse ; il y a aussi son soupirant, marginal, riche et ténébreux. Et l’Idiot, celui qui l’aime follement, et qui a décidé de la « sauver ». Tous quatre, et quelques autres, se retrouvent lors d’une soirée chez Nastassia Philippovna. Personne ne décidera pour elle : elle choisira seule le dénouement. Sa perte.

Le réalisateur :

Né le 11 novembre 1959 à Moscou. Cinéaste, acteur (chez Louis Skorecki, Jean-Claude Biette, Anne Benhaïem, Jean-Paul Civeyrac, Serge Bozon). Traducteur, critique, membre du conseil de rédaction de « Trafic », magazine consacré au cinéma.

Pour plus d’informations sur les films français au Festival : www.listapad.com

Le programme français est organisé par le festival international de cinéma « Listapad » avec le soutien de l’Ambassade de France en Biélorussie, avec l’appui de l’Institut français (Paris) ainsi que le Mois du film documentaire (France).

Dernière modification : 14/11/2014

Haut de page