Israël - Décès de Shimon Peres (28 septembre 2016) [ru]

Déclaration de M. François Hollande, président de la République

Paris, le 28 septembre

Avec la disparition de Shimon Peres Israël perd un de ses hommes d’État les plus illustres, la paix un de ses plus ardents défenseurs et la France un ami fidèle.
Shimon Peres appartient désormais à l’Histoire qui a été la compagne de sa longue vie.

Il a profondément marqué la vie politique d’Israël, dès la fondation à laquelle il a activement participé aux côtés de David Ben Gourion. Membre de nombreux gouvernements, Premier ministre à plusieurs reprises, enfin Président de 2007 à 2014, Shimon Peres était Israël aux yeux du monde.

Homme de paix, il a reçu le Prix Nobel en 1994 aux côtés de Yitzhak Rabin et Yasser Arafat au lendemain des accords d’Oslo dont il n’aura cessé de défendre la logique, voyant dans l’avènement d’un Etat palestinien la seule garantie d’un avenir pour Israël dans la sécurité.

Visionnaire, il impressionnait ses interlocuteurs par sa capacité à proposer des initiatives audacieuses et des idées nouvelles pour aller vers cet idéal. Il croyait au partage des ressources, des technologies, à l’ouverture de voies de communication pour rapprocher les peuples. J’ai pu mesurer lors de notre dernier entretien le 25 mars que sa force de conviction était intacte.

J’adresse en ce triste jour toute ma sympathie au peuple israélien et mes condoléances à sa famille.

Déclaration de M. Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires Étrangères et du Développement International

Paris, le 28 septembre 2016

J’apprends avec une grande tristesse la disparition de Shimon Peres. Je présente mes condoléances à sa famille, ses proches, et au peuple israélien tout entier.
Shimon Peres était l’un des derniers représentants des pères fondateurs d’Israël. Tout au long de sa carrière politique, qui l’a vu accéder aux plus hautes fonctions, il a su incarner un idéal : celui d’un Etat d’Israël vivant en paix avec ses voisins. Le prix Nobel qu’il a reçu en 1994 a couronné les efforts inlassables que cet homme d’Etat a su déployer, malgré les difficultés, pour réaffirmer encore et toujours la nécessité pour son pays de tenter le pari de la paix.

Shimon Peres a marqué l’Histoire. Il laisse en héritage cette culture de paix, cette vision qu’il a défendue avec une ferveur inébranlable et qui demeure, aujourd’hui plus que jamais, un horizon indépassable pour Israël et pour toute la région. Puisse son exemple inspirer ceux qui, en Israël et ailleurs, ont choisi de s’engager sur le chemin qu’il a tracé.

Dernière modification : 07/10/2016

Haut de page