Évènements de l’Ambassade de France en Biélorussie autour de la COP21 [ru]

Évènements de l’Ambassade de France en Biélorussie autour de la COP21

La France a toujours lutté contre le changement climatique aussi bien à l’échelle nationale que sur la scène internationale. En 2015, le climat est devenu une des priorités de la politique extérieure du pays. Des évènements sur la thématique du changement climatique auront lieu tout au long de l’année et dans le monde entier. Paris accueillera du 30 novembre au 11 décembre la 21e Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, la COP21. La France cherchera à mettre en place un accord universel qui permettra de limiter de 2°C le réchauffement climatique et de réduire progressivement l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2020 afin d’arriver à des émissions négatives à la fin du XXIe s.

Avant la fin de l’année 2015, l’Ambassade de France à Minsk organisera divers évènements dédiés au climat, à l’environnement et au développement durable.

La Médiathèque française accueillera le 28 mai à 17 heures un Club de discussion en français sur le développement durable et projettera le 17 juin un dessin animé sur le développement durable.

En juin, l’Ambassade organisera un concours photo « Ma photo pour la protection de la nature » pour lequel elle encourage aussi bien les photographes amateurs que professionnels à y participer. La remise des prix se fera lors de la réception officielle qui aura lieu pour le 14 juillet 2015, jour de la Fête nationale française.

Du 24 au 26 juin, une Université d’été sera organisée à BGU dont le thème sera le droit international de l’environnement. Des représentants du Ministère des ressources naturelles et de la protection de l’environnement de Biélorussie et des experts de diverses ONG de protection de l’environnement prendront part au séminaire. L’Université Paris Ouest Nanterre La Défense et l’Université de Potsdam seront partenaires de l’évènement.

En septembre, un évènement autour de la gastronomie bio sera organisé, ainsi qu’un concours de dessins « Mon affiche écologique » et un quizz de culture générale sur l’écologie.

En octobre aura lieu une conférence sur les problèmes climatiques avec la participation de Christian Grellois, professeur à l’Université de Bordeaux, spécialiste du droit de l’environnement, et Dominique Bourg, professeur à l’Université de Genève, expert de renommée internationale sur les questions du réchauffement climatique.

En décembre 2015, durant la COP21 à Paris, la semaine du cinéma sur l’environnement aura lieu à Minsk.

Plus d’informations au sujet de la COP21 :

Paris va accueillir du 30 novembre au 11 décembre 2015 la 21e Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, la COP21.

Le but de cette conférence est d’aboutir à un accord universel afin que notre planète reste vivable, accord visant à limiter le réchauffement climatique. L’enjeu de cet accord est important car de sa réussite dépend l’avenir des générations futures qui devront affronter un dérèglement climatique important si rien n’est fait.

Le rôle de la France, par l’intermédiaire de son Président, M. François Hollande, et de son Ministre des Affaires Etrangères, M. Laurent Fabius, sera de promouvoir une vision partagée par tous les participants afin d’aboutir à un véritable engagement. Cet accord est l’unique opportunité d’apporter une solution au réchauffement climatique, problème auquel aucune autre alternative ne peut être proposée car notre planète est unique : « il n’y pas de plan B » selon les mots du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon.

Il est urgent d’aboutir à un accord ambitieux car l’impact des activités humaines sur le réchauffement climatique est désormais avéré et étayé par des statistiques comme le montre le 5e rapport du GIEC. Divers scénarios sont envisagés par les experts scientifiques qui prévoient un réchauffement encore plus important si l’on continue avec notre modèle de développement actuel, avec une augmentation de 4°C des températures et une augmentation de 60 cm du niveau de la mer.

En effet, depuis 1850, la première décennie du XXIe s. a été la plus chaude jamais enregistrée, les océans se réchauffent, les glaciers et la banquise fondent et le niveau de la mer augmente. Tous ces dérèglements sont amplifiés par les rejets de CO2 dans l’atmosphère en raison des activités humaines, gaz dont la concentration a augmenté de 40 % depuis 1750 et qui est la plus élevée sur Terre depuis 800 000 ans.

Les objectifs de l’accord sont ambitieux et concernent différents domaines :
- le développement durable afin de déterminer un nouveau modèle de développement permettant de réduire la pauvreté tout en protégeant la planète ;
- l’adaptation car les plus démunis de la planète font déjà face à de terribles catastrophes climatiques avec la multiplication des inondations, cyclones, incendies ou l’élévation du niveau de la mer ;
- l’énergie afin de trouver de nouvelles sources énergétiques pour limiter la pollution liée à l’utilisation d’énergies fossiles tout en favorisant le développement des énergies renouvelables.

Le rôle de la France dans cette conférence est crucial car elle doit encourager tous les pays qui y participeront à s’engager collectivement pour lutter contre le réchauffement climatique. Même si la France a déjà adopté la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte et qu’elle souhaite maintenir son engagement dans le protocole de Kyoto, le réchauffement climatique exige un accord entre tous les pays du monde et une concertation mondiale.
Chaque pays exposera durant la COP21 les mesures qu’il a prises pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et ses mesures écologiques.

Ce rôle est d’autant plus important dans un contexte de ralentissement économique qui ne doit pas reléguer le problème du réchauffement climatique au second plan, car la sortie de la crise économique est liée à la sortie de la crise écologique. Les pays développés doivent également convaincre les pays en développement qu’il ne s’agit pas de limiter leur croissance, mais de la nécessité de prendre en compte le facteur écologique.

La COP21 devra aboutir à un accord engageant les ONG, les régions, les syndicats, les entreprises afin que cette conférence soit couronnée de succès. Cette conférence proposera de vraies solutions appuyées par des moyens technologiques adaptés et mobilisant de nombreux experts du climat, c’est la raison pour laquelle nous ne pouvons plus nous résigner et penser qu’il est trop tard pour lutter contre le réchauffement climatique. Des outils existent, la volonté de combattre ce problème aussi, il faut désormais arriver à un accord global.

Le futur accord visera deux buts principaux :
- une réduction de 2°C du réchauffement climatique ;
- un arrêt de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2020 pour mener à leur réduction progressive afin d’arriver à des émissions négatives à la fin du XXIe s.

Ces objectifs ne sont pas utopiques, l’Union Européenne a déjà réussi à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 18 % entre 1990 et 2011, la France finance les pays en développement à hauteur de 420 millions d’euros par an pour les aider à lutter contre le changement climatique, de nombreux ingénieurs et scientifiques travaillent à rendre la croissance plus « verte », de nombreuses entreprises intègrent à leur stratégie de développement la notion de développement durable et des pays émergents ont engagé des investissements verts d’ampleur.

Il s’agit donc, avec cet engagement universel de se projeter sur le long terme, avec des résultats prévus pour les futures générations. Il dépendra donc de la volonté des Etats qui se réuniront à Paris en décembre 2015 et permettra de passer de la peur à l’espoir, de la défiance à la confiance mutuelle afin de trouver une solution au réchauffement climatique.

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez vous adresser à Mme Veronika Kovaleva, Assistante du Premier conseiller de l’Ambassade de France en République de Biélorussie par téléphone : 229.18.07

Dernière modification : 05/08/2015

Haut de page