Entrée des médicaments en Biélorussie

La réglementation biélorusse réprime sévèrement la détention et le trafic de stupéfiants, y compris le cannabis pour usage personnel, mais l’attention des voyageurs est également appelée sur la règlementation très stricte relative à l’entrée avec des médicaments sur le territoire biélorusse.

La loi du 13 juillet 2012 « sur les drogues, les substances psychotropes, les précurseurs et les génériques » place un certain nombre de substances sous contrôle, dont certaines peuvent entrer dans la composition de médicaments disponibles en pharmacie en France. Il n’est possible d’entrer en Biélorussie avec ces médicaments que dans des conditions très limitées et en respectant une procédure stricte. Tout contrevenant risque de lourdes peines par la justice pénale biélorusse.

La loi prévoit les modalités précises d’entrée avec ce type de substances et de médicaments pour l’usage personnel des voyageurs.

Listes des substances placées sous contrôle spécial :

Les listes des substances placées sous contrôle spécial figurent dans le « listing républicain des drogues, des substances psychotropes et des précurseurs » adopté le 11 février 2015, consultable ci-dessous :

http://www.eurasiancommission.org
http://www.gtk.gov.by

Voici l’intitulé des principaux tableaux contenus dans cette liste

Tableau N°1 - Substances interdites à l’importation ou à l’exportation

Tableau N ° 2 - Substances particulièrement dangereuses soumises au contrôle de l’État

Tableau N ° 3 - Substances dangereuses autorisées à la circulation contrôlée

Il est rigoureusement interdit aux personnes physiques d’importer ou d’exporter les précurseurs ou les substances énumérées dans le tableau N°1.

Modalité d’entrée avec des médicaments comprenant des substances contrôlées (Tableau N°2 et N°3) :

Une personne physique est autorisée à importer en quantité limitée des médicaments contenant les substances listées dans les Tableaux N°2 et N°3 selon les modalités suivantes :

1. Ils doivent être intégralement déclarés à l’occasion du passage en douane à l’entrée dans le pays

2. Les voyageurs doivent présenter l’original et une copie de l’ordonnance détaillée correspondant à la durée du voyage. Le nom, le sexe, l’âge, le rapport médical, le nom commercial et générique d’une substance stupéfiante/psychotrope, la forme galénique du médicament, le nombre des pilules et les ampoules, la posologie du médicament et la durée du traitement doivent être indiqués dans l’ordonnance.

3. Cette ordonnance devra être accompagnée d’une traduction en russe ou en biélorusse, effectuée par un traducteur assermenté et certifiée par les services consulaires de l’Ambassade de Biélorussie en France.

4. Attention : le voyageur ne pourra transporter plus de 3 jours de traitement pour les substances stupéfiantes, ou plus de 90 doses pour les substances psychotropes.

Dernière modification : 08/08/2016

Haut de page